Partout en France, une nouvelle génération d’entrepreneurs cherche à conjuguer activités à visée sociale et objectifs de performance économique et ce, avec succès ! On les appelle les entreprises de l’ESS, Économie Sociale et Solidaire. Véritables favorites des élus, des collectivités territoriales et des institutions dont la commission européenne, les entreprises de l’ESS deviennent de plus en plus nombreuses à répondre aux besoins des acheteurs publics pour le développement d’une politique d’innovation sociale dans les territoires.  Décryptage.

 

Économie sociale et solidaire, de quoi parle-t-on ?

Créées par la loi N°2014-856 du 31 juillet 2014, les entreprises de l’ESS concilient solidarité, performance économique, utilité sociale et environnementale. Si leurs statuts varient, des principes fondamentaux les relient :

-L’organisation appartient à ses membres sociétaires :  usagers, clients ou salariés. Chacun a une voix.

-Les bénéfices réalisés doivent être au moins en partie employés au développement de l’entreprise.

L’ESS investit l’économie circulaire, les mobilités douces, l’habitat durable, les biens communs (alimentation, santé, culture…) et se préoccupe de l’inclusion et du bien-être des plus fragiles (petite enfance, personnes âgées, personnes en situation de handicap ou de précarité.)

Le succès des ESS sur les commandes publiques.

L’ESS occupe une place croissante dans l’économie. Elle est très présente dans l’action sociale (elle représente 61% des emplois du secteur), le sport et les loisirs (54%), les arts et les spectacles (27%), l’enseignement et l’éducation populaire (19% de l’emploi), mais aussi, avec les coopératives et les mutuelles, dans les activités financières de l’assurance avec une part de 30% de leurs emplois.

Agissant en faveur de l’Homme et la Société, les entreprises de l’ESS répondent ainsi aux besoins présents et futurs des acheteurs publics pour le développement et l’attractivité des territoires. C’est pourquoi, elles ont le vent en poupe sur les commandes publiques.

Une visibilité supplémentaires donnée par la CRESS dans toutes les régions

La Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (la CRESS) accompagne le développement et la promotion de l’économie sociale et solidaire sur l’ensemble du territoire. Ouverte à toutes les structures de l’ESS indépendamment de leur statut, la CRESS vise ainsi à favoriser les échanges avec les acheteurs publics , représenter et défendre les intérêts des organisations de son champ auprès des pouvoirs publics et soutenir l’émergence et la pérennisation d’initiatives d’utilité sociale. Et les résultats sont là ! Ces entreprises de l’ESS, majoritairement des microstructures rassemblant moins de 10 personnes, ont, grâce à leurs grandes initiatives innovantes économiques sociales et environnementales, déjà créé plus de 2,3 millions d’emplois en France !

Où trouver ces ESS ?

Vous pouvez consulter ces annuaires sur le site web des CRESS régionales. Vous trouverez plus de 223 000 organisations et entreprises de l’ESS prêtes à transformer positivement le monde du travail !

X