ECOEVENT93 agence représentant un collectif d’artisans événementiels, dont la majorité sont des prestataires ainsi que des artisans de métier de bouche, sont tous issus du département de la Seine Saint Denis.

Leur concept : Répondre aux marchés publics évènementiels en valorisant le département de Seine-Saint-Denis par la découverte des différents acteurs locaux et la richesse du territoire. Olivia et Philippe nous partagent une vision innovante de la convivialité locale et responsable …

 

 

Question ACT HA : Pouvez-vous nous en dire plus sur le concept de « la convivialité responsable » ?

Réponse Ecoevent 93 :

Nous sommes le premier collectif de Seine-Saint-Denis à proposer des événements conçus exclusivement avec des acteurs implantés dans le Département du 93 et à offrir une convivialité responsable aux entreprises et aux collectivités. Un concept unique de collectif d’artisans et de prestataires ayant un attachement fort au 93.

 

Que ce soit pour des petits déjeuners, pause-café, cocktails sur-mesure, repas assis ou encore des plateaux repas et autres idées nomades gastronomiques, nous sollicitons des prestataires locaux, c’est-à-dire issus exclusivement des différents territoires du département pour pouvoir proposer aux collectivités territoriales des expériences culinaires, aux plus proches de ce qui existe dans le 93 avec des personnes engagées et surtout passionnées.

 

 

C’est l’histoire d’un Département regorgeant de talents ; d’hommes et de femmes qui ont décidé de lancer une idée innovante, partager un savoir-faire, se reconvertir dans une seconde vie… Ils sont tous animés par la passion du partage et la vision commune de l’importance du développement durable.

Nous avons à cœur de mettre en avant cet état d’esprit, ce savoir-faire et savoir être au travers de l’évènementiel local.

Aujourd’hui, nous travaillons avec déjà une vingtaine d’artisans, tous dans des corps de métiers différents. La sélection des artisans se fait en fonction du cahier des charges et envies de nos clients.

Question ACT HA : Pourquoi proposez-vous des évènements conçus exclusivement avec des acteurs du 93 ?

Réponse Ecoevent 93 :

Des clichés cantonnent trop souvent notre Département dans une image déformée… On oublie qu’en 10 ans le 93 est le territoire qui a créé le plus d’emplois. Entre 2007 et 2018, 29% de l’augmentation de la masse salariale s’est faite en Seine-Saint-Denis. L’installation de nombreuses entreprises de renom dans le 93 et le développement des services nourrissent le développement économique.

Le projet de l’Ecoevent 93 est une idée de Philippe Mella Président de Lomarec, spécialisé dans la location de matériel pour réceptions et installée à Sevran depuis 2016. Cherchant à mettre en valeur un Département dans lequel sa société est établie depuis 33 ans, Philippe Mella propose à Olivia Zaugg, qui dirige déjà sa propre agence événementielle, de mettre au point ce concept innovant et fédérateur.

Les fournisseurs locaux, les collectivités, les communautés de communes, sont enthousiasmés par ce projet et tous acceptent de faire partie de l’aventure. Le projet a tout de suite intéressé les élus de la Seine-Saint-Denis.

Question ACT HA : Quelle est l’offre que vous proposez alors aux collectivités territoriales dans le cadre des marchés publics évènementiels ?

Réponse Ecoevent 93 :

Nous organisons des réceptions sur-mesure au service des entreprises et des collectivités qui souhaitent concilier professionnalisme et développement responsable tout en jouant sur une offre unique avec des acteurs du 93. Nous cherchons à valoriser le talent de professionnels locaux et la richesse d’un territoire tout en proposant une offre responsable qui prend en compte des préoccupations sociales et environnementales, et maîtriser les contraintes sanitaires du moment. Proposer une offre au « juste prix » à nos clients, tout en respectant une répartition équitable de la valeur entre les différents acteurs du projet. Un seul interlocuteur permet de faciliter les échanges et l’organisation de la réception. La facturation unique permet également à Ecoevent 93 d’être le chef d’orchestre du début à la fin.

Question ACT HA : Quelle est votre politique responsable ?

Réponse Ecoevent 93 :

Nous proposons une offre responsable prenant en compte les préoccupations sociales et environnementales, privilégiant les circuits courts, tout en maitrisant les contraintes sanitaires du moment. Nous privilégions dans la sélection des fournisseurs locaux ceux qui appliquent des mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire, de tri et de traçabilité des déchets, l’utilisation de matériaux biodégradables, recyclables et/ou réutilisables (verre, carton, inox, pulpe de canne, écorce de bambou, et l’utilisation de produits de saison, bio ou locaux.

Nos engagements sociaux sont fondés sur le bien-être et la formation des employés en faveur du développement durable, l’insertion des ESAT, des jeunes, ou de personnes en recherche ou reconversion d’emplois sur l’ensemble des métiers de l’évènementiel.

Question ACT HA : La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur votre secteur d’activité ? 

Réponse Ecoevent 93 :

Terriblement ! Le secteur de l’événementiel a été touché en premier et assez durement.

Nous avons créé notre société en septembre 2021 pensant nous déployer sur la fin d’année. Malheureusement, la cinquième vague de décembre nous a fait beaucoup de torts. Ce n’est que partie remise et nous en avons profité pour peaufiner les offres et découvrir d’autre pépites du département.

Question ACT HA : Quels sont les principaux freins que vous rencontrez dans la commande publique face à l’évènementiel ?

Réponse Ecoevent 93 :

Nous n’avons pas encore le recul nécessaire mais ceci dit les principaux freins concernent le manque d’information sur les volumes et les montants maximums, et le choix de l’allotissement qui ne représente pas souvent la réalité de nos activités très liées les unes aux autres.

Nos offres couvrent l’ensemble des prestations de l’évènement, c’est pourquoi nous nous présentons en groupement. Lorsque les lots séparent par exemple la partie traiteur de la partie décoration de table, et que nous sommes retenus que sur la décoration de table, notre concept n’a plus aucun sens. L’évènementiel reste difficile à allotir pour avoir un tout cohérent et coordonné. Le départage à un groupement d’entreprises avec une répartition juste des profits fixes et des économies d’échelle serait finalement plus bénéfique aux TPE et PME de l’évènementiel qu’un allotissement.

Question ACT HA : Quels conseils apporterez-vous aux fournisseurs locaux dans d’autres départements et aux collectivités territoriales dans leurs marchés publics ?

Réponse Ecoevent 93 :

Les groupements de multiples petits fournisseurs locaux avec un mandataire qui coordonne les prestations dans les appels d’offre augmentent les chances d’obtenir des marchés publics tout en valorisant les richesses d’un territoire.

Côté collectivités territoriales, plus de communication sur les volumes et les montants maximums, c’est primordial dans notre secteur. Les prix varient énormément en fonction des quantités et surtout de la qualité de l’évènement (les thèmes, le type de vaisselle, le contenu des menus et des animations souhaitées, les décorations, …).

Enfin, de veiller à la pertinence d’un allotissement technique, les petits fournisseurs locaux n’oseront jamais répondre à des lots de marchés publics sans être assurés qu’un chef d’orchestre centralise et coordonne les prestations de chacun, qui sont étroitement liées les unes aux autres.

X