La définition de sa politique d’achat et de son référencement fournisseur est l’un des éléments clés du métier d’acheteur public. Lorsque la politique d’achat est bien construite, elle contribue pleinement à l’efficacité économique et environnementale de la commande publique. Elle garantit également la bonne gestion et la sécurité juridique des procédures. Comment la formaliser ? Quelle est la marche à suivre ? Lumière sur les étapes à respecter pour pouvoir travailler efficacement et sereinement.

Les trois grands piliers à identifier pour gagner en efficacité

Aujourd’hui, pour réaliser une politique d’achat efficace et durable, il est essentiel de la formaliser en identifiant ses axes principaux et ses objectifs. Ceux-ci s’appuient sur trois grands piliers : les économies intelligentes, les relations avec les fournisseurs et les achats responsables.

Pilier n°1 : réaliser des économies « intelligentes »

L’objectif n°1 d’une politique d’achat est d’avoir une meilleure maîtrise des dépenses. Mais comme toutes les dépenses ne sont pas identiques, il est essentiel d’identifier vos catégories de besoin d’achats en établissant une nomenclature claire.

Ainsi, vous allez pouvoir segmenter les achats pour votre organisme et avoir une vision globale en créant également une cartographie. Dans cette démarche « intelligente » de réduction des coûts, chaque segment aura sa stratégie d’achat avec un plan d’actions pertinent et une structure contractuelle claire à mettre en œuvre.

Pilier n°2 : maîtriser les relations avec vos fournisseurs

La performance des achats passe aussi par l’optimisation de la gestion des relations avec vos fournisseurs. Ce deuxième pilier est capital pour gagner en performance d’achat en termes de coût et de qualité. En développant une collaboration saine et durable avec vos fournisseurs, vous pourrez entrer dans une démarche de progrès continu. C’est une relation « gagnant/gagnant » pour les acheteurs et les fournisseurs qui doit être optimisée en amont de la passation des marchés, mais aussi pendant et après la notification.  Pour ce faire, il existe de nombreuses méthodes : renforcer votre attractivité pour inciter les TPE/PME à répondre aux appels d’offres, communiquer clairement et simplifier vos documents contractuels, mettre en place des plans de progrès et rendez-vous réguliers avec chacun de vos fournisseurs, mettre en œuvre des facilités de paiement etc….

Pilier n°3 : acheter responsable

Aujourd’hui, la commande publique ne se résume plus à un simple « acte d’achat ». En plus d’être efficace économiquement, elle peut être « innovante », « durable » ou « sociale » selon l’article L. 2112-2 du code de la commande publique. Le but est de valoriser les normes RSE dans l’achat public pour participer à l’écosystème vertueux de l’achat responsable. Ainsi, celles-ci peuvent être inscrites soit dans les spécifications techniques de vos besoins, soit dans les critères de sélection des candidatures, soit dans les critères d’analyse des offres, soit dans les conditions d’exécution du marché. Maîtriser les approvisionnements, inclure une politique de coût global, établir une charte des achats responsables destinée à vos fournisseurs, diminuer vos coûts indirects, optimiser la durée de vie de vos équipements, intégrer efficacement des clauses sociales dans vos marchés publics,  … de multiples façons d’acheter responsable qui optimisent votre performance économique.

 

Découvrez DACO Formations pour renforcer votre stratégie d’achat !

 

Vous souhaitez approfondir le sujet et développer votre potentiel d’acheteur public responsable ? Découvrez les formations ciblées proposées par DACO Formations. Grâce à des applications de méthodologie inédites, des outils innovants et des échanges professionnels précieux sur des études de cas : en une journée, vous aurez acquis la théorie et la pratique pour être en mesure de définir précisément les indicateurs de la performance achat sur les trois piliers clés.

 

Pour en savoir plus, contactez nous contact@daco-formations.fr

X